Comment tailler un arbre fruitier déjà formé, par étapes

ferme en permaculture sud-ouest béarn pays-basque 5 hectares
Une ferme en Permaculture sur 6 hectares dans le Béarn
21 septembre 2021
taille des arbres fruitiers en permaculture_bis
Taille de formation d’un arbre fruitier en gobelet, comment conduire un fruitier les 3 premières années
8 octobre 2021
Show all
taille fruitier sécateur permaculture

La taille des arbres fruitiers est à la fois un art et une science.

L' art de la taille des arbres fruitiers n'est pas transmissible dans un petit article ni dans une vidéo. Par contre, la technique de base pour la taille se comprend facilement. Et une fois bien acquise, c'est à la portée de tout le monde de maintenir un fruitier, efficacement, au fil des années.

Cet article explique la technique de la taille d'entretien dans sa forme la plus simple. Dans les sections suivantes, nous apprendrons comment effectuer la coupe et que couper, afin de que l'arbre conserve des dimensions facilement gérables et continue de fructifier. Un arbre fruitier grand et haut donnera moins de fruits qu'un arbre ou arbuste plus petit et possédant plus de branches horizontales (la circulation de la sève se fait plus vite jusqu'aux fruits).

Il faut noter que cet article suppose que la forme générale et la structure de l'arbre à tailler est déjà établie. L'arbre a donc déjà été conduit en gobelet, avec un axe vertical (en pyramide, en quenouille ou fuseau), en U ou en palmette. Pour les jeunes arbres de moins de 3 ans qui doivent être conduits, veuillez consulter un article sur la taille de forme, comme l'excellent article d'Angelo Eliades.

En milieu urbain, où l'on veut optimiser l'espace occupé et la fructification, on pourra effectuer ce type de taille :

  • à la fin du printemps
  • puis une fois au début de l'été
  • puis, pour les arbres les plus vigoureux seulement, une troisième fois vers la fin de lété

La taille des fruitiers comporte trois étapes distinctes, chacune servant un objectif spécifique.

taille des fruitiers permaculture coupe

1. Les premières phases de taille

Tout d'abord, désinfecter le sécateur à l'alcool ou la flamme d'un briquet. Puis, avant d'effectuer quelque taille pour changer les dimensions ou la forme d'un arbre, les phases préliminaires suivantes doivent être exécutées, afin d'assurer une bonne hygiène à la plante, de prévenir la propagation et le développement des maladies :

  • enlever les branches mortes, malades ou cassées, qui peuvent permettre aux maladies de se développer
  • éliminer les croisements de branches en coupant l'une des branches concernées, parce que lorsque les branches se frottent l'une sur l'autre, cela enlève l'écorce et créé une plaie qui peut laisser entrer les maladies
  • enlever les drageons (stolon souterrain partant des racines), les gourmands verticaux et les rameaux qui poussent droit vers le haut.

Les drageons qui poussent sour la greffe des arbres fruitiers doivent être éliminer parce qu'ils absorberaient la vitalité de l'arbre. Très vigoureux, ils ont la capacité de dépasser la croissance de l'arbre lui-même et même de tuer le porte-greffe. Les drageons sont de l'essence du porte-greffe et donc ne sont pas productifs, par contre, si coupé proprement, ils peuvent servir de porte-greffe à leur tour. Les drageons qui poussent sur le sol viennent des racines et peuvent être coupés net au niveau du sol.

Lorsqu'une coupe propre est faite, l'arbre peut cicatriser facilement.

Les gourmands verticaux sont extrêmement vigoureux et poussent très rapidement, tout droit vers le ciel. Ils sont faciles à identifier parce que leur forme est très distinctives. Si on ne les taille pas, ils deviendront une extension du tronc principal et gâcheront les forme générale de l'arbre. Taillez-les complètement ou bien raccourcissez-les de quelques bourgeons pour qu'ils deviennent de nouvelles branches.

2. Maintenir la forme de l'arbre

Les fruitiers sont conduits selon plusieurs formes, et cette forme doit être maintenue au fil du temps. La phase suivant est donc d'éliminer les branches concurrentes qui gâcheraient la forme de l'arbre :

  • enlever les branches qui poussent vers l'intérieur sur un arbre conduit en gobelet,
  • supprimer les charpentières isolées en trop sur un arbre à axe vertical

Pour un arbre en gobelet, il important de garder bien ouvert l'intérieur du gobelet pour que la lumière pénètre et donne plus de fruits, ainsi que pour réduire le potentiel de maladie fongique qui est stimulée par le manque de circulation de l'air lorsque les feuilles reste humide toute la nuit.

conduite branches concurrente charpentière permaculture taille fruitiers

3. Renouveler le bois de fructification et conserver la forme

Une fois que tous le bois abîmés ou gênant et toutes les branches concurrentes supprimées pour préserver la forme de l'arbre, la troisième étapes est de renouveler le bois de fructification et à réduire les dimensions de l'arbre pour qu'il soit plus facile à récolter, protéger ou asperger.

Une alternative au fastidieux "éclaircissage des fruits"

Lorsqu'un fruit est éliminé juste au moment où il se forme, l'arbre peut rediriger son énergie dans le reste de fruits, moins nombreux, et les faire pousser beaucoup plus gros et de meilleure qualité. Et avec le reste d'énergie supplémentaire non-consommées, l'arbre peut fructifier l'année suivante. Cette pratique d'éclaircissage des fruits en formation est fastidieuse et laborieuse, et il existe un moyen bien plus simple d'éviter la fructification bisanuelle ! C'est justement la taille de la moitié du nouveau bois de fructification, de manière à ce que la masse de fruits produite soit divisée par deux, ce qui revient à l'éclaircissage. Cette taille a aussi pour effet de faire des rejets et de produire plus de branches latérales, ce qui renouvelle et augmente le bois de fructification pour les années suivantes.

Comment pratiquer cette taille ?
  • Une règle toute simple pour tailler les arbres est de tailler toute nouvelle branche de moitié, au-dessus d'un bourgeon tourné vers l'extérieur, en coupant à 45° à 6 mm au-dessus de ce bourgeon, en pente opposée à celui-ci (pour évacuer l'eau et la sève qui pourraient le faire pourrir ou gêner son développement).

En fonction de la longueur de la jeune excroissance, elle peut être taillée d'un tiers à deux tiers de sa longueur, pour réduire à une longueur facile à entretenir. Cette taille permet d'éviter le phénomène de fructification bisanuelle que l'on voit fréquemment sur les arbres non-taillés qui ne produisent que des petits fruits une année et pratiquement pas de fruits l'année suivante pour économiser leur énergie.

regle de base taille arbres fruitiers permaculture

On taille à 6 mm au-dessus du bourgeon, ce qui est à peine l'épaisseur d'un crayon à papier) pour laisser de la place pour que la branche cicatrise au-dessus du bourgeon. Si l'on coupe trop près du bourgeon, il pourrait se dessécher et mourrir.

D'autre part, on taille au-dessus d'un bourgeon tourné vers l'extérieur pour la nouvelle branche soit orientée vers l'extérieur et non pas vers le tronc. En effet, les nouvelles branches croissent depuis un bourgeon (ou œil à bois) et elles poussent dans la même direction que le bourgeon. Si la branche pousse vers l'intérieur, elle croisera d'autre branches et cela peut causer des maladies ou gâcher la forme générale de l'arbre.

Comment sont taillées les branches si elles ne sont pas verticales ?

Eh bien l'idée de couper à 45° est de diriger l'eau ailleurs que sur le bourgeon, donc si la branche est horizontale, on peut faire une coupe verticale, à 6 mm au-dessus d'un bourgeon tourné vers le bas ou le côté. Cela permet :

  • de diriger la nouvelle branche vers l'extérieur chaque année, loin du tronc, d'éclaircir les fruits, pour assurer une bonne récolte chaque année,
  • que les branches restent courtes et fortes pour supporter le poids des fruits sans casser,
  • de régénérer le bois de fructification en induisant la pousse de nouvelles branches.

Chaque branche taillée produira deux branches supplémentaires ou plus, qui seront à leur tour taillées pour produire deux nouvelles branches ou plus, et ainsi de suite, augmentant la ramure de l'arbre et par conséquent le bois de fructification. Ci-dessous, vous trouverez une illustration de la taille des branches année après année.

Que faire lorsque le branchage s'étend trop ?

Lorsque le branchage s'étend trop, la branche principale est coupée en une nouvelle charpentière, comme montrée sur l'illustration.

Si les branches penchent trop bers le bas au-delà de 90°, soit plus bas que l'horizontale, elles perdent de la vigueur et produisent seulement de petits fruits. Dans ce cas, on peut tailler la portion de la branche qui est sous l'horizontale pour renouveler le bois de fructification.

taille charpentière permaculture branches fruitiers

Les arbres dont la taille est particulière

Les abricotiers

Les abricotiers ne doivent pas être taillés en hiver, parce que les coupures faites par temps froid et humide sont des points d'entrée pour les maladies et les abricotiers sont susceptibles à la gommose (saignement de sève orange). Les abricotiers peuvent se tailler à la fin du printemps, une fois qu'il n'y a plus de coup de froid, jusqu'en automne, juste au moment où les arbres commencent à perdre leurs feuilles. Choisissez un jour sec et venté, sans pluie le jour suivant pour que les plaies puissent sécher et cicatriser sans s'infecter.

...et d'autres

Certains arbres ne se taille pas comme les autres en coupant l'extrémité des nouvelles branches, tout simplement parce que c'est par là qu'ils fructifient ou bien qu'ils germent des rameaux sur lesquels pousseront les fruits. Parmi ces arbres qui requièrent une taille particulière on trouve :

  • les figuiers,
  • les kakis,
  • les grenadiers.
Ils font l'objet d'un article dédié ici en anglais.

Cet article s'inspire d'un très bon article rédigé par A. Eliades de deepgreenpermaculture.com et certains contenus ont été utilisés avec sa permission.